Ophélie vous emmène se faire percer l’Industriel avec elle …

IMG_0766-copie-1024x683

Je reviens à nouveau aujourd’hui avec un article qui a l’air de vous plaire où je vous raconte une expérience sur un piercing précis ! Dans celui-ci il s’agit de l‘Industriel (ou 2 piercings dans le cartilage de l’oreille) et ce n’est pas moi qui suis sur les photos, mais c’est ma joulie coupine Ophélie qui s’est gentiment proposée. Ophélie avait rendez-vous mercredi dernier chez Laury Dermacils, et elle a enfin sauté le pas puisque cela faisait déjà plusieurs mois (voire même années) qu’elle me parlait de ce joli piercing et elle l’a enfin sur sa petite oreille ! Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe énormément de possibilités de piercings sur nos oreilles alors si vous hésitez à vous faire l’industriel ou un autre dans le cartilage, la procédure que je vais vous expliquer ci-dessous est exactement la même (pour certains, il nécessitera tout de même l’usage d’une pince spécifique).

Alors si vous avez l’habitude de lire mes articles concernant ma propre expérience sur mes piercings, vous pouvez retrouver l’ensemble de la procédure que j’essaie de vous expliquer au mieux avec des photos illustratrices ! Si vous êtes sensibles au sang, vous pouvez regarder l’ensemble de l’article puisqu’Ophélie n’a pas saigné et que tout s’est très bien déroulé – comme toujours -.

Sachez que je prends toujours un énorme plaisir à rédiger et à mettre en forme ces articles, encore plus que les autres – et pourtant je suis toujours toute folle lors de la rédaction et de la publication de chacun des articles -. Et j’ai moi-même rendez-vous ce samedi pour m’en faire un petit nouveau … Je ne vous en dis pas plus, vous serez rapidement mis au courant via mes réseaux sociaux et je ferai bien évidemment un article comme celui-ci sur le piercing en question.

Voici donc la manière de faire pour l’Industriel ou pour un piercing au cartilage :

La perceuse a tout d’abord commencé par nettoyer l’oreille d’Ophélie – je n’ai pas de photo de cet instant, je n’ai pas été assez rapide haha, mais ce n’est pas le plus important de toute façon -.

La seconde étape consiste à placer les points afin de guider votre perceur et qui serviront de point d’entrée et de point de sortie pour l’aiguille. Pour l’industriel, il est donc judicieux de s’aider à l’aide du bijou afin d’avoir une idée plus précise – c’est aussi une question de pratique et de logique -.

IMG_0766 copie


IMG_0769 copie

Une fois les petits points placés, laissons place au cathéter afin de percer votre peau !
Pour l’industriel, la perceuse a choisi d’utiliser 2 cathéters différents, mais il se peut que votre perceur n’en utilise qu’un seul en faisant d’une pierre deux coups, chacun sa méthode (cela dépend aussi du bijou de pose qui sera choisi mais je vous parle de cela plus bas) !

IMG_0774 copie

IMG_0777 copie

Une jolie petite grimace et le tour est joué ! Plus votre perceur sera rapide, et moins ce sera douloureux pour vous. Je ne sais pas pour vous, mais moi c’est le temps que je redoute le plus lorsque je me fais percer, j’ai toujours hâte que tout se finisse même si je « prends plaisir » à toujours y retourner … haha.

IMG_0779 copie

IMG_0780 copie

IMG_0782 copie

Une fois la pose des 2 cathéters, la perceuse a coupé les 2 canules afin de mettre en place la médicale – qui, au passage, est très jolie – !

IMG_0784 copie

IMG_0786 copie

IMG_0792 copie

IMG_0796 copie

 Et voici le résultat ! Ophélie est percée avec une barre mesurant 4 cm (taille standard) et épaisse de 1,6mm.

IMG_0798 copie

A propos de la douleur, Ophélie estime la douleur à environ 5/10 au moment du perçage (à savoir qu’elle a eu plus mal pour son second trou). Pendant la cicatrisation, la première semaine, elle estime la douleur à 6/10 – eh oui, la cicatrisation c’est souvent le pire dans un piercing … -. Une semaine après elle n’a plus mal, sauf si elle s’accroche ou le touche !

Pour ce piercing il existe plusieurs façons de faire, je vous en ai montré une – et c’est celle que je « préfère » -. Vous trouverez des vidéos où le perceur ne perce qu’avec un seul cathéter, une autre où il choisira de mettre 2 barbells afin d’éviter les tensions sur vos trous fraichement percés et donc de limiter les chéloïdes MAIS il se peut que vos trous migrent et qu’ils ne soient plus alignés … par conséquent, lorsque vous allez changer de bijou afin d’opter pour une jolie barre, ce sera difficile et probablement douloureux suivant la migration. La technique dans cet article est donc la plus judicieuse pour moi (je ne suis qu’amatrice et passionnée par les piercings, donc mon avis n’est pas forcément à prendre en compte … faites confiance à votre perceur, c’est le plus important ) puisque les trous sont de suite alignés et suivront, le temps de la cicatrisation, l’alignement de la barre médicale, de plus, Ophélie a tout juste la place suffisante pour pouvoir cicatriser au mieux (la barre dépasse d’environ 1-2 mm de chaque côté et le fait qu’elle ne dépasse pas beaucoup limite donc les tensions).

Place maintenant à la cicatrisation qui est aussi longue et plus chiante que le piercing au nombril, comptez environ 6 à 9 mois … vous comprenez donc qu’il faut être patient avant de changer votre bijou ! Ophélie a eu la chance d’avoir un magnifique bijou en guise de médicale, mais selon votre perceur, vous pouvez vous retrouver avec une barre totalement différente – dans la majorité des cas, c’est une simple barre droite qui sera préconisée, en téflon ou non– ou bien, comme je le disais précédemment, 2 barbells.

Suite à mes précédents articles, vous reconnaissez donc Laury Dermacils sur ces photos et c’est à nouveau chez elle que nous sommes retournées et c’est toujours pareil : un très bon accueil, des sourires et un travail très professionnel. Si vous n’avez jamais suivi mes articles, retrouvez le travail de ma perceuse sur son Facebook ou sur son Site et sachez que tous les piercings bénéficient encore d’une promotion jusqu’à mercredi prochain, ils sont tous a 30€ alors profitez-en (c’est ce que je vais faire samedi d’ailleurs haha).

Merci à Ophélie pour nous m’avoir prêté sa petite oreille,
et merci à Laurie pour son accord et sa participation !

  

Si vous souhaitez vous fair percer le nombril (ou le double nombril comme moi) c’est par ici et si vous voulez sauter le pas sur septum, je vous en dis plus ici !
Enfin, je fais un récapitulatif ici de l’ensemble de mes piercings !
Si tu as une question, n’hésite pas.

Tu aimes le piercing d’Ophélie ?
Tu as des piercings au cartilage ?
Raconte moi ton expérience !

4 Comments

  1. Reply
    Maxou

    Je me suis fait l’industriel en septembre dernier. Niveau douleur je suis d’accord. Moi c’était le trou du haut qui m’a fait le plus mal, perçage et cicatrisation. Mais maintenant c’est niquel. Laury fait un boulot splendide. Et le suivi est parfait. Bonne continuation à vous. Et si jamais Ophelie a besoin de conseil je suis présent. Bisous

    1. Reply
      Gipsyy_ Post author

      C’est toujours tellement têtu le cartilage …
      Et je confirme, pour rien au monde je ne changerai de perceuse, Laurie est tellement une bonne personne !

  2. Reply
    Darkrevette

    Cet article tombe bien, je suis tentée par l’industriel aussi. J’ai fais mon tout premier piercing y’a pile poil 2 semaines (septum) et j’appréhendais énormément du point de vue de la douleur (j’en ai aussi fais un article x)) mais je n’ai finalement rien sentit du tout ! Du coup ça m’a motivée à retenter l’expérience mais le cartilage ça ne doit pas chatouiller. En tout cas son bijou est mignon ^^
    Je ne sais pas si je sauterais le pas un jour mais c’est bien d’avoir des articles de ce genre pour se faire une idée plus précise du déroulement et de la douleur.

    1. Reply
      Gipsyy_ Post author

      Je réponds à ton commentaire et je file voir ton blog !
      On appréhende toujours la petite aiguille … j’en fais un nouveau samedi et je n’y vais jamais sereinement xD.

      En tout cas je ne peux que t’encourager à faire l’industriel, c’est un très joli piercing !

Leave Your Comment